Travel diary : 20 jours au Pérou

Travel diary : 20 jours au Pérou

 

Après le Mexique, j’ai continué ma route jusqu’au Pérou, le deuxième pays de ce tour du monde. Si le temps sur place était sensiblement le même que pour le Mexique, c’est-à-dire une vingtaine de jours, j’ai l’impression que c’est passé 10 fois plus vite ici, la faute aux distances qui sont conséquentes !

 

Stop 1 : Lima

Arrivé à Lima, j’ai été très surprise de la température ! Moi qui m’étais habituée au 30 degrés mexicains, les 18 degrés de la ville furent difficiles à encaisser 🙂 Lima en soit est une belle ville, je vous avoue que je n’ai pas pris le temps de réellement la visiter, à part pour les quartiers touristiques connus que sont Miraflores et Barranco. Certains quartiers sont, je pense, à éviter, mais je ne me suis jamais sentie en insécurité à Lima.

Tips : à l’aéroport, prenez un taxi dans une agence située à l’intérieur de l’aéroport et non à l’extérieur. Le trajet coûte généralement 60 soles.

Où loger ? Je suis resté à l’auberge Pariwana : propre, bien située et très sympa avec un bon petit-déjeuner (jusqu’à midi !) et un restaurant à l’intérieur.

 

Stop 2 : Ica et Huacachina

Premier trajet en bus direction Ica, puis en taxi (car c’est à 10mn de la ville d’Ica) : l’Oasis de Huacachina. C’est l’un de mes coups de coeur ici au Pérou. Cet oasis naturel est situé en plein milieu du désert de dunes. C’est la première fois que je voyais réellement un désert de sable et c’était magnifique !

L’attraction principale étant donc le désert, de nombreuses compagnies vous proposent des tours en buggy et des descentes de dunes en “luge”. Pour ma part, on m’avait conseillé de séjourner à l’auberge Banana’s, car ils proposent une activité comprise dans le prix de la nuit. J’ai donc pu faire directement un tour + la luge dans les dunes via l’auberge.

Verdict ? C’est une expérience à ne rater sous aucun prétexte ! Préférez la fin de journée pour voir le coucher de soleil en même temps que le tour en buggy. C’est magique !

Où loger ? Auberge Banana, bon rapport qualité/prix et la nourriture est excellente !

 

Stop 3 : Arequipa

Après Huacachina, direction la deuxième plus grande ville du pays : Arequipa, la ville blanche. Honnêtement, j’ai trouvé la ville mignonne mais je n’ai pas eu un véritable coup de coeur. Beaucoup s’y arrêtent pour faire le Canyon de Colca. Ayant peu de jours, j’ai dû faire un choix et donc zapper cette étape à regret. Je vous le conseille quand même car tous les retours que j’ai pu avoir étaient vraiment bons !

 

 

Stop 4 : Puno et le lac Titikaka

Avant de rejoindre Cusco, j’ai décidé de faire un stop de deux jours à Puno, une petite ville située juste à côté du Lac Titikaka, plus haut lac navigable au monde. J’y suis allé sans rien attendre car beaucoup trouvent que Puno n’est pas une belle ville et que les îles situées sur le lac sont trop touristiques. Et bien finalement, j’ai beaucoup aimé !

Le premier soir de mon arrivée à Puno, j’ai pu assister à un défilé organisé par les différentes entités de la municipalité. C’était coloré, joyeux et très beau. J’ai booké une excursion à la journée sur le lac directement via mon hôtel. Départ donc le lendemain pour le lac Titikaka et ses îles.

 

Les îles Uros : le premier stop se fait sur les îles Uros, un ensemble d’îles construites en roseaux où vivent près de 2000 personnes. Chaque famille/communauté vit sur une île, mais on retrouve également un hôpital et une école. Nous avons visité l’île d’une famille où vivent 11 personnes. C’était très intéressant de connaître leur mode de vie, quant bien même la machine est bien rodée pour les touristes.

 

L’île Taquile : deuxième stop de la journée pour cette fois-ci une “vraie” île, Taquile. À 3900 m d’altitude la petite balade sur l’île nous coupe le souffle, littéralement, mais la vue vaut le coup de monter un peu en hauteur. Nous déjeunons à midi dans une famille qui nous prépare une truite succulente, le tout avec les explications de notre guide sur les pratiques de cette communauté et leurs coutumes.

 

Stop 5 : Cusco

Dernière étape de mon voyage au Pérou et certainement le plus attendu : Cusco. J’ai décidé de rester une semaine dans la ville pour me laisser quelques jours d’acclimatation à l’altitude avant d’enchaîner les excursions. En effet, Cusco se trouve à 3000m d’altitude et est la ville centrale pour visiter le Machu Picchu mais aussi les Rainbows Mountains ou encore la Vallée Sacrée. Résultat ? Si à Puno, située à 3900m d’altitude, je n’ai eu aucuns effets du mal des montagnes, à Cusco, j’ai eu de fortes migraines pendant les 3 premiers jours… Allez comprendre !

 

 

Machu Picchu

Après plusieurs balades en long et en large dans la ville, j’ai donc commencé les “excursions” par le Machu Picchu. Plusieurs options s’offrent à vous pour le visiter : des treks, le train, à pieds…

Il faut d’abord accéder à Aguas Caliente, la ville la plus proche du site du Machu Picchu. Pour cela, vous pouvez :

  • Soit prendre un collectivo depuis Cusco pendant 1h puis un train d’Ollantaytambo jusqu’à Aguas Caliente (1-2h de trajet),
  • Soit prendre un collectivo pendant 6h jusqu’à Hydroelectrica puis marcher pendant 2h le long des rails du train.

J’avais dans l’idée de faire la deuxième option à la base, mais vu la forme que je tenais, j’ai préféré prendre le train. Bien-sûr cela coûte plus cher. J’ai payé environs 200€ pour : le trajet en collectivo + l’A/R en train + la nuit en auberge avec diner et petit-déjeuner + les tickets du Machu Picchu.

Après avoir passé une nuit à Aguas Caliente, le réveil sonne à 3h30 du matin pour débuter l’ascension du Machu. Bon je dis ascension mais j’exagère un peu. Il faut savoir que le site est bien plus bas que Cusco en terme d’altitude. On est plongé dans la jungle plutôt que sur de hauts sommets montagneux.

Pour accéder au site, vous pouvez soit monter les 1700 marches à pieds, soit prendre un bus. Cette fois-ci, j’ai bien-sûr pris les marches (histoire de le mériter quand même un peu ce Machu !).

J’ai eu plus ou moins de la chance avec le temps lors de ma visite du site car de nombreux nuages cachaient par intermittence la citadelle, mais quand même, quel spectacle ! Si vous le pouvez, je vous conseille de faire la Montagne du Machu ou toutefois le sentier du Inka Bridge. C’est une balade de 20mn très proche du vide qui vous donne une superbe vue sur la vallée.

 

 

Les Rainbows Mountains

Après un jour de repos, direction les Rainbows Mountains ! Départ là aussi à 3h du matin depuis Cusco pour rejoindre le site des montagnes aux 7 couleurs, à plus de 5000m d’altitude. Comme pour tous les sites un peu touristiques de manière générale au Pérou, l’accès n’est pas des plus simples, c’est ce qui en fait sa beauté.

Après 2 heures de collectivo, nous arrivons au point de départ de la marche pour accéder aux Rainbows. Le chemin est très simple, c’est un faux plat montant. Le plus difficile, c’est en fait le manque d’oxygène à cette altitude.

Je suis finalement chanceuse et ne souffre pas du mal des montagnes, j’arrive donc assez rapidement au sommet. Les paysages sont magnifiques. Les nuances de couleurs sont folles et nous avons même la chance d’avoir quelques éclaircies et un peu de ciel bleu.

Pour ceux qui se sentent, vous pouvez enchainer ensuite avec la Red Valley, à 15mn à pied des Rainbows. C’est un tout nouveau spectacle qui s’offre à vous et qui est très surprenant tant le paysage est différent comparé à la Vallée des Rainbows. Personnellement, même si j’ai beaucoup aimé le Machu Picchu, je crois que j’ai finalement préféré les Rainbows et la Vallée Rouge.

 

De manière générale, le Pérou fut un beau pays, mais je dois vous l’avouer, le coup de coeur était moins présent que pour le Mexique,la faute peut-être aux distances entre chaque point et l’impression de me pressé tout le temps. Les paysages sont quand même vraiment magnifiques, notamment pour les Rainbows Mountains. Je n’ai fait qu’une petite partie du Pérou, on dit que c’est un trésor car il regroupe tout : la jungle, le désert, les plages, les montagnes. Si vous le pouvez, prenez plus de trois semaines pour le visiter et avoir ainsi le temps de l’apprécier.

Vous êtes déjà allé au Pérou ? Vous aimeriez ?

Suivre:

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

La modération des commentaires est activée. Votre commentaire peut prendre un certain temps avant d'apparaître.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.